Quel est le sens du Carême ?


Le mot « carême » vient du latin quadragesima, qui signifie quarantième (sous-entendu : jour), le quarantième jour étant le jour de Pâques. Ce temps nous rappelle les quarante jours du Christ au désert mais aussi les quarante années que le peuple juif passa en exil avant d’entrer sur la Terre promise. Durant ce temps l’Église nous invite à nous préparer à la grande fête de Pâques qui commémore la Résurrection du Christ, venu libérer tous les hommes du poids de leurs entraves et proposer l’amour à tous.

            Le Carême n’est pas seulement un temps de sacrifice ou de pénitence, c’est avant tout une invitation à nous concentrer sur l’essentiel : Jésus-Christ. Mais garder ses yeux sur Lui, le suivre et l’imiter, est exigeant. Cela demande de choisir entre la vie d’amour que propose le Christ et nos petits égoïsmes... Le Carême est un temps pour revenir à l’essentiel et considérer le superflu et l’accessoire à leur juste place. Faire pénitence c’est se détacher de ce qui nous retient, s’ouvrir aux autres et se convertir au Christ pour accéder à la vraie liberté d’aimer comme Lui nous a aimés jusqu’à donner sa vie.

            Du mercredi des Cendres, qui nous rappelle que notre vie sur terre n’est qu’un passage, à la nuit de Pâques qui nous montre que l’Éternité nous attend, il y a quarante jours de préparation. Pour atteindre ce nombre symbolique, il faut enlever les cinq dimanches du Carême ainsi que le dimanche des Rameaux, qui ne sont pas des jours de pénitence. En effet, même pendant le Carême, nous sommes invités, le dimanche, à célébrer la Résurrection du Seigneur. À travers la messe de chacun de ces jours de Carême, l’Église nous donne un nouvel élan pour profiter pleinement de ce temps de Carême.

Catholique.org



Célébrations liturgiques






Décès

Nos sincères condoléances aux membres des familles éprouvées

M. Jean-Claude Barber, 66 ans,
époux de Mme Kate Smith

M. Gérard Dumont, 90 ans,

époux de Mme Lise Giroux

  




Faites entendre votre voix!

Chers diocésains et diocésaines,

Un salut bien cordial dans le Seigneur!

            Vous savez que la question de l’euthanasie et du suicide assisté me préoccupe au plus haut point. Le 31 janvier dernier, le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Mgr Richard Gagnon, a envoyé une lettre au Premier ministre Justin Trudeau et à d’autres ministres pour exprimer la très grande préoccupation des évêques canadiens suite à la proposition d’élargir la loi sur l’euthanasie. Cette lettre a d’ailleurs suscité des échos très positifs et favorables dans tout le pays.

            En supprimant le critère de la « mort raisonnablement prévisible », la loi rendrait admissibles des personnes qui n’approchent pas leur fin de vie et mettrait en danger, entre autres, les personnes handicapées. Pas étonnant que cette proposition d’élargissement a suscité beaucoup d’angoisse, d’anxiété et d’opposition de la part des groupes de défense des droits des personnes handicapées et des professionnels de la santé mentale.

            Devant ces réactions, le gouvernement a décidé de prolonger sa consultation pour une période de quatre mois. Le sondage de deux semaines en ligne que le gouvernement fédéral a utilisé comme mécanisme de consultation a été jugé totalement inadéquat et inapproprié. Quoiqu’il en soit, un des moyens efficaces pour faire entendre notre message et notre opposition à l’élargissement de la loi, c’est d’écrire et d’envoyer des pétitions à nos députés fédéraux. À cette fin, M. Larry Worthen, d.p., de Halifax, offre une plate-forme intéressante pour que chacun et chacune communique avec son député fédéral et il offre un modèle en ligne de lettre ou de pétition coalitionsanteconscience.ca/gouvernement_federal.

            Une version anglaise est également offerte, ainsi que plusieurs ressources en français que vous pouvez obtenir en communiquant avec M. Worthen (lworthen@cmdacanada.org) .

            Il est urgent et très important de faire entendre sa voix. Ensemble, agissons! Merci de répondre à cette demande! Que l’Esprit vous apporte lumière et sagesse!

+ Noël Simard, évêque

 



 



Développement et Paix

Caritas Canada : un arbre de solidarité

En 1967, les évêques du Canada ont semé une graine de solidarité dans le but de faire croître un mouvement pour la justice sociale. Cette graine a germé et est devenue un arbre robuste. Ses racines, ce sont les milliers de personnes au Canada qui appuient l’organisation en donnant temps et argent. Au bout de ses branches se trouvent des partenaires qui fleurissent et œuvrent à bâtir un monde de justice. Leur travail porte fruit pour des millions de personnes dans les pays du Sud qui prennent en main leur destinée.

Consultez le Mini-magazine pour en savoir plus sur le travail de Développement et Paix : devp.org/careme/ressources.

 



Le Renouveau Charismatique Catholique du diocèse de Valleyfield vous invite à une soirée de ressourcement vendredi 6 mars de 19 h à 21 h (accueil à 18 h 45) au Centre diocésain, salle Guy Bélanger, 11, rue de l’Église à Valleyfield. Le Prédicateur sera l’abbé Éric Nassarah. Le thème sera : « Pardon des offenses » (Mt 18, 21-22).

Pour information : Keith Robichaud 450-763-2656 ou Michel Sauvé 450-373-6097. Contribution volontaire.