Message pour l'Avent 2019 : Grandir dans l'espérance


Les quatre dimanches de l’Avent qui sont symbolisés par les quatre chandelles de la couronne de l’Avent sont souvent considérés comme un temps de préparation à la fête de Noël, un temps pour accompagner Marie qui va donner naissance à notre Seigneur Jésus. Et pourtant Noël est un événement du passé que nous exprimons si bien lorsqu’on chante « IL est né le divin Enfant ». Quand nous chantons « Viens Seigneur Jésus » durant le temps de l’Avent, nous attendons la venue du Christ dans le présent de nos vies et de notre monde mais aussi sa seconde venue, son retour dans la gloire à la fin de l’histoire. Et le moins que nous puissions faire pour attendre activement ce retour annoncé, c’est de veiller et d’être aux aguets en reconnaissant les signes de sa venue dans nos vies et sur notre terre. Pour saint Basile, « le chrétien est celui qui reste vigilant chaque jour et chaque heure, sachant que le Seigneur vient ».

            Le temps de l’Avent est donc un temps d’attente, un temps pour grandir dans l’espérance. Et comment grandir dans l’espérance? Dans son homélie à sa messe matinale du 28 novembre 2016, le pape François parle de trois voies ou trois moyens : être vigilants dans la prière, actifs dans la charité et jubilants dans la louange. Espérer, c’est vivre en attente de la venue du Seigneur, ce Dieu des surprises qui appelle chacun et chacune « à se jeter à l’eau et à quitter le confort de son canapé » (Pape François). Cela rejoint notre thème pastoral : « Avec charité, on sort! ». En effet, celui ou celle qui travaille à bâtir le Royaume de Dieu et à faire advenir le Christ dans d’autres vies, arrête de pleurer sur lui-même et de se centrer sur ses problèmes. Au contraire, il sort de lui-même et tend la main vers son frère, sa sœur, spécialement vers le pauvre qui crie sa misère et sa solitude. Et c’est ainsi qu’il retrouve l’enthousiasme de faire le bien et la joie de l’Évangile.

            Espérer, c’est témoigner de la joie, non pas en restant les mains dans les poches, mais en étant actif dans la charité. Le temps de l’Avent nous offre beaucoup de projets ou d’occasions pour ouvrir des horizons d’espérance : guignolée, collecte de denrées pour les paniers de Noël, visites des malades, accueil des personnes seules ou itinérantes, campagne de levée de fonds pour des projets d’entraide internationale, etc. Il nous faut être inventifs et opter pour l’inédit. Vivre dans l’attente joyeuse et dans l’espérance, c’est désirer que le Seigneur nous apporte de la nouveauté. « Nous ne sommes pas faits pour des sommeils tranquilles mais pour des rêves audacieux », dit si bien le pape François.

             En allumant les bougies de la couronne de l’Avent, rappelons-nous que la flamme de ces chandelles représente la lumière qui a illuminé la nuit du peuple de Dieu dans l’attente de la Lumière véritable (Jn 1,9); c’est aussi un signe de l’espérance du chrétien et sa vigilance. Sur le site web du diocèse, on retrouvera un calendrier dont les fenêtres vont s’ouvrir à chaque jour sur les belles crèches réalisées dans les églises de nos paroisses. L’ouverture attendue d’une case permet de réaffirmer et de rendre active notre attente de Noël et de la venue du Seigneur dans une attitude de découverte, de confiance et de vigilance. Enfin, sur le terrain du Centre diocésain seront plantées des structures de bois en forme d’arbre de Noël et auxquelles seront constamment accrochés des tuques, des mitaines, des foulards destinés à des personnes nécessiteuses. C’est là un projet qui peut facilement être réalisé dans nos communautés paroissiales. Ensemble profitons de l’Avent pour grandir dans l’espérance.

Votre évêque Noël



Célébrations liturgiques


 



 



Chantons Noël!

Un concert bénéfice au profit de la fabrique de la paroisse Sainte-Madeleine de Rigaud. Le Chœur classique Vaudreuil-Soulanges présente un concert couvrant quatre siècles de chant choral, du Gloria de Vivaldi à White Christmas, en passant par Bach, Lully, Handel et Petit Papa Noël. Dimanche 1er décembre 2019, 14 h, Église Sainte-Madeleine de Rigaud, rue Saint-Pierre, Rigaud. Billets : 15 $ en vente à la porte (enfants de 0 à 14 ans gratuit)

 



Concert de Noël

La Maison Trestler présente « Le Messie de Haendel » avec le Festival Classica et l’Harmonie des saisons à l’église Saint-Michel ce jeudi 5 décembre à 19 h 30. Sur scène, 42 artistes et 20 choristes.

Réservation : 450 455-6290