Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens est célébrée dans le monde du 18 au 25 janvier.  Voici quelques réflexions et prières à ce sujet.


Réflexion Nous, chrétiens issus de différentes Églises et traditions, avons malheureusement accumulé au fil des siècles une lourde cargaison de défiance mutuelle, d’amertume et de suspicion. Rendons grâce au Seigneur pour la naissance et la croissance du mouvement œcuménique au cours du siècle dernier. Notre rencontre avec des chrétiens issus d’autres traditions et notre prière commune pour l’unité des chrétiens nous encouragent à rechercher le pardon mutuel, la réconciliation et l’acceptation de l’autre. Ne permettons pas que la cargaison de notre passé nous empêche de nous rapprocher les uns des autres. La volonté du Seigneur est que nous nous en défaisions pour faire place à Dieu!


Prière Dieu de pardon délivre-nous des mémoires douloureuses du passé, qui blessent notre vie chrétienne partagée. Conduis-nous vers la réconciliation afin que nous puissions surmonter, avec l’aide du Saint-Esprit, la haine par l’amour, la colère par la douceur, et la suspicion par la confiance. Nous te le demandons au nom de ton Fils bien-aimé, notre frère Jésus. Amen.


Réflexion Nous, chrétiens issus d’Églises et de traditions non encore pleinement réconciliées entre elles, nous nous sentons souvent découragés par l’absence de progrès vers l’unité visible. Certains ont même abandonné tout espoir et voient cette unité comme un idéal hors d’atteinte. D’autres ne considèrent même plus l’unité comme une exigence de leur foi chrétienne. Prions pour implorer le don de l’unité visible avec une foi ferme, une patience constante et une espérance inlassable, confiants dans la providence aimante de Dieu. L’unité est la prière que le Seigneur a faite pour l’Église, et il nous accompagne dans ce cheminement. Nous ne nous perdrons pas.


Prière Dieu de miséricorde, perdus et découragés, nous nous tournons vers toi. Infuse en nous le don de l’espérance. Que nos Églises gardent l’espérance et œuvrent pour l’unité pour laquelle ton Fils a prié la veille de sa passion. Nous te le demandons par Lui, qui vit et règne avec toi et avec le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen

source: https://www.semainedepriere.ca/sites/default/files/2020%20Livret%20SPUC%20FRA%20def%20%281%29.pdf



Célébrations liturgiques





Il y a promesse de mariage entre


Audrey Garceau

fille de Brigitte Rioux et de Louis Garceau

et Guillaume Carrière

fils de Carole Juillet et de Gilles Carrière. 


Le mariage sera célébré le 22 février 2020 en l’église Saint-Michel.

 





Décès


Nos sincères condoléances à la famille de

M. Gilles Lamanque,    

79 ans,

veuf de Mme Reina Larocque.

 



Communiqué à la suite de l’annonce des consultations sur le programme d’études

Éthique et culture religieuse

 

Montréal, le 10 janvier 2020 – L’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) questionne fortement le fait qu’avant même de procéder à des consultations, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur annonce déjà sa volonté de remplacer, en tout ou en partie, les notions de culture religieuse dans le programme d’études Éthique et culture religieuse (ECR).

            Cela dit, l’Assemblée salue la volonté du ministre de réviser et d’enrichir le contenu du programme, douze ans après son implantation, pour autant que cela ne se fasse pas au détriment des notions de culture religieuse.

            Les parents sont les premiers responsables de l’éducation à la foi de leurs enfants, soutenus par leur communauté religieuse d’appartenance. L’Église catholique au Québec offre ce soutien depuis de nombreuses années.

            Historiquement, les évêques ont participé activement aux consultations qui ont mené à la création et à la mise en place du programme ECR, au milieu des années 2000. En 2008, ils ont souligné plusieurs aspects positifs de ce programme, dont sa contribution à la reconnaissance de l’autre, à la poursuite du bien commun et à l’apprentissage du vivre-ensemble dans une société pluraliste.

            Les évêques entendent participer au processus de consultation annoncé par le ministre, afin de réitérer le rôle important de l’école pour aider les jeunes à surmonter les clivages idéologiques, à mieux se respecter mutuellement, et à les initier à une compréhension positive du phénomène religieux.

            Les évêques encouragent toutes les personnes intéressées par ces questions à participer au processus de consultation mis en place par le ministre.

 





Jésus avait autorité parce qu'il était cohérent entre ce qu'il enseignait, ce qu'il faisait et sa façon de vivre. L'autorité se reflète dans la cohérence et le témoignage.


François@Pontifex_fr, 14 janvier 2020

 



Mots d’enfants


 « Mon père, il a pas de cheveux, il a qu’une tête. »


« Mes jambes sont essoufflées de marcher. »


« Je l’ai mis sur ma table de cheval. »


« La femelle du loup, c’est la loupe. »