Sois sans crainte…


            « Sois sans crainte, petit troupeau… » Ce sont les paroles de Jésus à ses disciples. Cette image du troupeau est un beau symbole ; elle exprime la vigilance et l’amour de Dieu pour son peuple ; Jésus se présente aux siens dans le rôle du berger qui veille sur chacune de ses brebis ; rien ne saurait les séparer de son amour.

            Cette crainte qui menace le « petit troupeau », nous la connaissons bien. Nous pensons à nos limites, nos faiblesses, nos péchés. Nous voyons tous les jours qu’il n’est pas facile d’affirmer sa foi dans un monde hostile et indifférent. Mais la Parole de Dieu retentit inlassablement : « Ne crains pas, je suis avec toi. N’aie pas ce regard anxieux car je suis ton Dieu » (Isaïe 43, 1). Comme il l’a fait pour ses apôtres lors d’une tempête sur le lac, Jésus nous interpelle : « Confiance, je suis là, n’ayez pas peur ». Le même Christ nous rejoint  dans les tempêtes de notre vie pour nous rassurer et nous inviter à aller de l’avant.

            « Gardez vos lampes allumées ». Nous nous rappelons qu’autrefois, une lampe ne restait allumée que si on prenait soin de l’alimenter d’huile. Il ne fallait surtout pas tomber en « panne sèche ». Garder notre lampe allumée c’est tout faire pour que notre vie soit remplie d’amour. C’est le Christ lui-même qui nous le demande : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Mais n’oublions pas que notre vie ne sera remplie d’amour que si nous puisons auprès de Celui qui en est la source. C’est par la prière, les sacrements et l’accueil de la Parole de Dieu que nous pourrons alimenter nos lampes.

Abbé Jean Compazieu, dimancheprochain.org



Célébrations liturgiques


 



 



          

Le Seigneur nous invite tous à vaincre la rancœur par la charité et le pardon, en vivant avec cohérence et courage la foi chrétienne.

 

            Le chemin de Jésus, qui conduit à la paix, passe par le pardon ; parce qu’aucun mal ne répare un autre mal, aucun ressentiment ne fait du bien au cœur.

François@Pontifex_fr, 5 et 7 août 2019

 



Jeudi 15 août

Assomption de la Vierge Marie,

Patronne des Acadiens

La solennité du 15 août célèbre le destin de plénitude et de béatitude de la Bienheureuse Vierge Marie, de la glorification de son âme immaculée et de son corps virginal, de sa parfaite configuration au Christ ressuscité. C’est une fête qui a toujours été extrêmement populaire parmi les chrétiens catholiques, un peu partout dans le monde. « Cette fête propose à l’Église et à l’humanité l’image et la confirmation consolante que se réalisera l’espérance finale : cette glorification totale est en effet le destin de tous ceux que le Christ a fait frères et soeurs, ayant avec eux « en commun le sang et la chair » (He 2, 14; cf. Ga 4, 4). » (Paul VI, Exhortation apostolique sur le culte marial, 1974). Tous les Acadiens l’honorent comme leur Patronne particulière « … afin qu’ils conservent fidèlement la foi catholique et la fassent voir dans leurs moeurs ».