Les textes bibliques de ce dimanche nous montrent un chemin de conversion. Nous vivons dans un monde où beaucoup ne pensent qu’à se faire justice. Aujourd’hui, nous recevons des appels à refuser la vengeance et à faire miséricorde. C’est ce témoignage que nous trouvons dans la 1e lecture. C’était au cours d’une guerre entre Saül et son concurrent David. Saül était devenu très jaloux et cherchait à l’éliminer. David aurait pu se venger mais il s’y est refusé. Il n’a pas voulu porter la main sur « celui qui a reçu l’onction du Seigneur ».

            On ne peut qu’admirer cette noblesse de David. Alors qu’il ne connaissait pas la loi d’amour du Christ, il a eu le respect de son ennemi sans défense. Ce récit nous interpelle. Il nous montre qu’en refusant la vengeance, on brise le cycle de la violence. Et quand on parle de vengeance, il est important d’en voir les divers aspects : le mépris, l’ironie, la calomnie, l’indifférence. Tout commence par le regard que nous portons sur ceux et celles qui nous entourent. Si nous voulons un monde plus juste et plus fraternel, c’est par nous qu’il faut commencer.

 [dimancheprochain.org]




 



Messe commémorative

26 février à 19 h, église Très-Sainte-Trinité


J’ai aimé les saisons de ma vie.

Dans la 5e saison, je revivrai dans le souvenir de ceux qui m’ont aimé.

En mémoire de Luis Ballester – André Beaudet – Jacques Bellavance Georgette Cardinal – Jean Desrochers – Normand Dion – Gisèle Fournier – Julien Perron – Bruyère Rainville – Charles Samoisette

 

Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence du souvenir dans la mémoire des vivants.

 



Pèlerinage en Terre Sainte

Accompagnateurs :  Père  Richard Wallot (8e voyage)

Père Laurent-Marie Marchand (Carme de Trois-Rivières)

Date : Du 22 mai au 1er juin 2019, soit 11 jours/9 nuits

Moments forts :

Jéricho, Nazareth, Bethléem, Mer de Galilée, Cana, St-Jean-d’Acre, Mont Carmel, Mont Thabor, Jérusalem, Mer Morte, Capharnaüm, Mont des Béatitudes, Jaffa, etc.

Coût : 3799 $ (occupation double)

Information : Anne Godbout, Agence Spiritours 514 374-7965 poste 200

« Partir sur les traces de Jésus, un voyage inoubliable »

 



Saint Polycarpe – fête le 23 février

            Saint Polycarpe fut un personnage d'une éminente sainteté et d'une très profonde doctrine. Il avait eu le bonheur de connaître plusieurs disciples du Sauveur, surtout l'Apôtre saint Jean, par l'autorité duquel il fut établi évêque de Smyrne.

            Homme de grande foi, Polycarpe avait horreur de tout ce qui attaquait la doctrine chrétienne. L'hérétique Marcion s'approcha un jour de lui audacieusement, au moment où Polycarpe détournait la tête pour éviter de le voir, et il lui dit: "Ne me connaissez-vous pas? -- Si, répondit l'évêque, je vous connais pour le fils aîné de Satan." Une telle âme était préparée au martyre.

            Le récit de son sacrifice est une des plus belles pages de l'histoire aux premiers siècles. A l'entrée de ce saint vieillard dans l'amphithéâtre, tous les chrétiens présents entendirent une voix mystérieuse qui lui disait: "Courage, Polycarpe, combats en homme de coeur!" Le proconsul lui demanda: "Es-tu Polycarpe? -- Oui, je le suis. -- Aie pitié de tes cheveux blancs, maudis le Christ, et tu seras libre. -- Il y quatre-vingt-six ans que je Le sers et Il ne m'a fait que du bien; comment pourrais-je Le maudire? Il est mon Créateur, mon Roi et mon Sauveur. -- Sais-tu que j'ai des lions et des ours tout prêts à te dévorer? -- Fais-les venir! -- Puisque tu te moques des bêtes féroces, je te ferai brûler. -- Je ne crains que le feu qui brûle les impies et ne s'éteint jamais. Fais venir tes bêtes, allume le feu, je suis prêt à tout." De toutes parts la foule sanguinaire s'écrie: "Il est digne de mort. Polycarpe aux lions!" Mais les combats des bêtes féroces étaient achevés; on arrêta qu'il serait brûlé vif.

            Comme les bourreaux se préparaient à l'attacher sur le bûcher, il leur dit: "C'est inutile, laissez-moi libre, le Ciel m'aidera." Le Saint lève les yeux au Ciel et prie. Tout à coup la flamme l'environne et s'élève par-dessus sa tête, mais sans lui faire aucun mal, pendant qu'un parfum délicieux embaume les spectateurs. A cette vue, les bourreaux lui percent le coeur avec une épée.

 



                       Mot d’enfant


Un moniteur demande aux enfants :

-  Savez-vous ce que signifie miséricorde ? 

-  Oui ! C’est Dieu qui envoie une corde à quelqu'un qui est dans la misère !