Sur une montagne, Jésus a été transfiguré, s’est métamorphosé devant trois de ses disciples. Il leur a alors révélé son identité profonde, son destin et ce qu’il attendait des témoins de la scène.

Écouter

Sur la montagne de la Transfiguration, Dieu nous demande d’écouter son Fils bien-aimé. Dans la Bible, écouter, c’est mobiliser tout son être pour accueillir un message, le comprendre et s’efforcer de la mettre en pratique. Écouter est donc une activité exigeante puisque c’est aussi consentir à vivre en se conformant à la pensée et à la volonté d’un autre. Deviendrons-nous des disciples-missionnaires à l’écoute des préoccupations de nos frères et sœurs ou ferons-nous semblant de ne pas entendre ce qu’ils ont à nous dire?

 

Écouter, c’est ouvrir ses oreilles

et surtout son cœur

pour accueillir la Parole et en vivre…



Célébrations liturgiques


 



            Dans la lettre apostolique Misericordia et misera, qui marquait la fin de l’année de la miséricorde, le pape François a exprimé le souhait que soit mis en place un Dimanche de la Parole lors duquel les communautés chrétiennes seraient appelées à renouveler leur engagement à diffuser, faire connaître et approfondir l’Écriture Sainte.

            Cette démarche s’inspire de la tradition de la lectio divina pratiquée depuis des siècles par les moines et les moniales dans la tradition catholique. Selon cette tradition, un texte doit être lu (lectio), médité (meditatio), prié (oratio) et contemplé (contemplatio). La lecture du texte doit chercher à saisir le sens voulu par l’auteur. Il est bon que la prière débouche sur l’action. Il est possible de vivre cette démarche seul, en groupe ou en famille. On peut faire cette démarche en une quinzaine de minutes, en une heure, ou encore reprendre l’exercice au fil des jours. Laissez-vous conduire par l’Esprit.

            Les démarches pour le Dimanche de la Parole 2019, accompagnées par un document d’introduction qui les présente brièvement, sont disponibles gratuitement au www.socabi.org/dimanche‐de‐la‐parole. Toutes les démarches sont  «prêtes à emporter». Il suffit de les télécharger ou de les imprimer et le tour est joué!

 



Décès


Nos sincères condoléances à la famille de Mme Georgette Lessard, 81 ans, veuve de M. Maurice Lafond.

 

Les funérailles auront lieu le vendredi 15 mars 2019 à 14h, en l’église Saint-Michel de Vaudreuil-Dorion.


 

 




Souper spaghetti au profit de la Paroisse Saint-Michel

Le samedi 27 avril 2019 de 17 h à 20 h

Cafétéria du Centre culturel de la Cité-des-Jeunes

                                                                   Salade, spaghetti, dessert, café, thé

                                                                   Permis de la S.A.Q. (bière et vin)

                                                                                       Coût des billets : 12 $ par adulte et 5 $ par enfant (6 à 12 ans)

 



Visites de la basilique-cathédrale Saint-Cécile


Visites guidées de la basilique‐cathédrale Sainte‐Cécile: en attendant le retour de la belle saison, l’équipe du MUSO, Musée de société des Deux‐Rives, en collaboration avec la paroisse Sainte‐Cécile, vous invite à découvrir ou redécouvrir la basilique‐cathédrale Sainte‐Cécile de Valleyfield. Les dimanches 24 mars et 12 mai, venez visiter ce lieu unique de notre région en compagnie d’un guide du MUSO. Les visites, d’une durée de 60 minutes, débuteront à 13 h 30 et se termineront par un moment « Sons et brioches », où les participants pourront déguster café et viennoiseries au rythme de la musique de musiciens de la région. Il vous en coûtera 5,00 $ par personne (payable sur place) pour prendre part à l’une ou l’autre des visites. Notez que les réservations ne sont pas nécessaires. Pour plus d’informations, composez le 450 370‐4855, poste 228 ou écrivez‐nous à l’adresse reservation@lemuso.com. Nos visites estivales, quant à elles, se dérouleront les jeudis, vendredis et dimanches, du 27 juin au 1er septembre prochain. Restez à l’affût pour plus de détails!

 



Invitation spéciale

Monseigneur Noël Simard

Vous êtes cordialement invités à une rencontre avec notre évêque Mgr Noël Simard qui viendra nous présenter le rapport émis par les membres du Comité de l’avenir, suite au questionnaire sur l’avenir des paroisses réalisé dans nos paroisses en avril dernier. Ce sera l’occasion de faire le point ensemble sur la situation actuelle des paroisses de notre région pastorale et de regarder les voies d’espérance pour continuer notre mission.

            La rencontre aura lieu le jeudi 21 mars de 19 h 30 à 21 h 30 au sous-sol de l’église Très-Sainte-Trinité. On vous y attend en grand nombre.   

 



Cathédrale Saint-Maron

Chronique de notre séminariste Dominic Talbot

            Tôt au mois de février, les séminaristes ont rendu visite à la chancellerie de l'éparchie Saint‐Maron à Montréal afin de prier avec les fidèles maronites et pour témoigner de leur vocation sacerdotale. Ce fût un beau moment de rapprochement entre les deux communautés.

            Février marquait aussi le retour au séminaire des pèlerins des Journées mondiales de la jeunesse. En tout, trois séminaristes ont fait le voyage à Panama; notre recteur y est aussi allé à titre d'accompagnateur de groupes canadiens. Nous avons eu droit à de nombreux témoignages sur le pèlerinage de nos confrères, qui demeureront probablement marqués de cette expérience.

            Le grand séminaire a aussi accueilli la chorale et les servants de messe de la paroisse Saint‐Kevin dans le cadre de la messe vocationnelle. En tout, près de 40 jeunes ont assuré le service de l'autel. Encore un beau moment de prière pour les vocations!

            La dernière semaine du mois, nous profitons d'une "semaine de lecture" pour finaliser nos travaux de mi‐session et prendre un peu de repos.

            En union de prière,

Dominic Talbot, séminariste pour le diocèse de Valleyfield

 



Mot d’enfant


Je rentre dans le salon, et je vois ma fille en train de faire des bisous en l’air, à droite, à gauche… Je lui demande ce qui lui prend et elle me dit : « Je fais des bisous! »

Je lui réponds : « Ça, oui, je vois bien, mais à qui ? » Elle me dit : « À Jésus, puisqu’Il est partout… »

 



● La femme est celle qui rend le monde beau, qui le garde et le maintient en vie. Elle y porte la grâce qui fait toute chose nouvelle, l’étreinte qui inclut, le courage de se donner.


● Au début du Carême, nous ferons bien de demander la grâce de conserver la mémoire de tout ce que le Seigneur a fait dans nos vies, de combien il nous a aimés.


François@Pontifex_fr, 8 et 7 mars 2019