Un temps pour fêter Dieu !


 « En juin, pluie au soleil unie font prévoir récolte bénie », dit un vieux dicton. En effet, les agriculteurs espèrent une alternance de pluie et de soleil mais peut‐être davantage de soleil, étant donné le printemps pluvieux que nous avons. Les étudiants et les vacanciers espèrent par contre un mois très ensoleillé. Et on s’interroge : « quel temps fera‐t‐il? »

Selon le calendrier liturgique de l’Église catholique, le mois de juin est un temps pour fêter Dieu. Plusieurs fêtes importantes de notre foi nous sont proposées. Cette année, le mois de juin s’ouvre avec la fête de l’Ascension du Seigneur Jésus. Le Seigneur monte au ciel et nous envoie en mission. C’est un appel à prendre résolument le virage missionnaire, à aller vers ceux et celles qui cherchent, parfois péniblement un sens à leur vie et le bonheur. C’est le temps de prier pour que les moyens de communication servent à bâtir un monde de justice, de paix et d’espérance. Suit le dimanche de la Pentecôte, fête de l’Esprit, fête du début de l’Église. Que l’Esprit souffle en nous un vent de fraîcheur et qu’Il nous donne l’audace de dire Jésus, de parler sa langue et de témoigner de Lui partout et en tout temps! Prions pour les jeunes, spécialement pour ceux et celles qui seront confirmés en cette grande fête!

En juin nous célébrons aussi le dimanche de la Sainte Trinité, fête de ce Dieu d’amour qui se révèle à nous comme Père, Fils et Esprit, qui se dit et se donne tout entier dans l’amour. Osons clamer haut et fort notre foi durant ce temps où nous sommes tentés de mettre Dieu en vacances alors qu’il faut davantage le mettre dans nos vacances. Par la suite, nous célébrons la fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, appelé aussi la Fête‐Dieu. Profitons du mois de juin et de l’été pour redécouvrir l’Eucharistie, source et sommet de la vie chrétienne. Retrouvons les frères et sœurs de notre communauté chrétienne qui, chaque dimanche, se réunissent pour se nourrir à la table de la Parole de Dieu et au Corps du Christ, pain de vie pour la route.

Le 24 juin, ce n’est pas seulement la dite fête du Québec. C’est la fête de saint Jean le Baptiste, patron des canadiens français. S’il est important, voire essentiel, de célébrer notre culture et notre langue, il ne faudrait pas oublier notre foi que nos pères et mères nous ont transmise avec tant d’ardeur et de conviction. Que cette belle fête soit l’occasion de rendre grâce au Seigneur pour ce trésor de notre foi et qu’elle nous enracine plus profondément dans cette source de

lumière et de vie qu’est notre foi au Christ ressuscité. Qu’elle vivifie notre fierté d’appartenir à l’Église catholique, peuple de Dieu en marche et choisi pour annoncer au monde la Bonne nouvelle et bâtir le Royaume de Dieu.

Enfin le mois de juin se termine avec la fête du Sacré‐Cœur de Jésus et celle des saints Pierre et Paul. Partout le cœur est synonyme d’amour, de tendresse, d’accueil et de miséricorde. Rendons grâce à Dieu pour Jésus qui a su, par toute sa vie et par son don suprême sur la croix, révéler la bonté du cœur de Dieu. En 1995, le pape saint Jean Paul II instituait la fête du Sacré‐Cœur comme journée de prière pour la sanctification des prêtres. Le 28 juin, prions ensemble et implorons le don de saints prêtres pour notre Église diocésaine et pour toute l’Église universelle. Que la fête des apôtres Pierre et Paul nous donne l’occasion de prier pour notre Église et surtout pour notre pape François, et comme le dit si bien la prière d’ouverture de la messe de cette fête: « Accorde à ton Église une fidélité parfaite à leur enseignement, puisqu’elle reçut par eux la première annonce de la foi! » .

BONNE SAISON ESTIVALE!

Votre évêque, † Noël Simard


Célébrations liturgiques


 



Baptêmes

Jules Arsenault, fils de Véronique Landry-LaRue et de Mathieu Arsenault

Jordan Corbeil, fils de Mélanie Ste-Croix et de Kirk Corbeil

Nathan De Montigny, fils de Chantale Rousseau St-Jacques et de Jonathan De Montigny

Zachary Labba, fils de Carolyne Simoneau-Zalzal et de Mohamed Chamseddine Labba

Mia Machado-Perreault, fille de Kailey Machado et de Maxime Perreault


Félicitations aux parents, marraines et parrains.




Décès

Une messe de requiem aura lieu le

vendredi 14 juin, à 19 h 30,

à l’église Très-Sainte-Trinité

pour Mme Anne AHYI NASSARAH,

mère de l’abbé Eric NASSARAH,

décédée au Bénin le 23 mai 2019.

Nos sincères condoléances aux membres des familles éprouvées

 




Fête de la Saint-Jean-Baptiste - Un monde de traditions !

24 juin 2018, au Théâtre des Cascades


Venez participer à la fête nationale à Pointe-des-Cascades. Une messe animée par la chorale Amido aura lieu à 10 h sur le site du théâtre de Pointe-des-Cascades. (apportez vos chaises).  La messe sera suivie d’une tablée servie par le traiteur « Les délices de Karine et Patrick ». Les billets pour la tablée sont en vente, au bureau de la paroisse, au coût de 18 $ par adulte et de 10 $ pour les enfants de 10 ans et moins. Bienvenue à tous ! Veuillez noter qu’il n’y aura pas de billets à la porte.

 



Comité de l’avenir des paroisses

Mgr Noël Simard vous invite le 12 juin à la salle Guy‐Bélanger du Centre diocésain à 19h30, à participer à une rencontre où il présentera le rapport final élaboré par les membres du Comité de l’avenir des paroisses. L’avenir de nos communautés nous concerne tous et nous engage à prendre activement le tournant missionnaire proposé par notre pape François, qui se veut porteur d’une vitalité remplie d’espérance. On vous y attend en grand nombre.

 



M. Jean Vanier, le départ d’un grand homme

Le 7 mai dernier, Jean Vanier nous quittait à l’âge de 90 ans. Quel homme! Quel témoignage il laisse à des générations de personnes qui ont bénéficié de sa générosité, de sa perspicacité à voir en chaque personne un être aimé de Dieu, un être à aimer comme Dieu. Il a consacré sa vie auprès des personnes différentes dans leur corps et leur intelligence. Avec ses compétences militaires, son grand savoir de professeur de philosophie, ses fréquentations de la diplomatie par ses parents, son père qui fut Gouverneur général du Canada, Georges Vanier et sa mère Pauline Archer, une ambassadrice renommée auprès des pauvres. Il a choisi le chemin sans doute le moins facile, mais assurément celui qui a ressemblé le plus à celui de l’Évangile. En 1979, l’abbé Noël Simard avait la joie de le rencontrer à Québec et de vivre un moment spécial avec ce grand témoin de la foi. Nos sincères condoléances à toute la grande famille de Foi et Partage!